La psychophanie… un outil pour contacter son inconscient

Par Quintessense / 16 mai 2019 / Articles / Pas de commentaire

Créée en Australie sous le nom de « communication facilitée » pour les personnes handicapées, et développée en France par Anne-Marguerite Vexiau, la psychophanie vient du grec « psyche », âme, et « phanein », mettre au jour.

Cette technique est une forme de communication d’inconscient à inconscient : le/la psychophaniste écrit ce que lui transmet la personne. La télépathie, que chacun possède à des degrés divers, joue ici un rôle. Mais ce qui s’opère dans une séance est surtout une écoute intérieure de son inconscient qui s’exprime, des mots qui arrivent, des phrases qui se forment et des émotions qui se dégagent.

Pour qui ?

La psychophanie s’adresse à toute personne en recherche d’elle-même :
pour mieux se connaître
pour découvrir des aspects inconnus de soi-même
pour se percevoir « sous un autre angle »
pour se libérer de charges intérieures qui l’entravent
et, plus généralement, pour contacter son être profond.

Cette technique s’applique aussi bien aux enfants qu’aux adultes, aux personnes en bonne santé qu’aux personnes malades. Dans les cas de maladie grave, de deuil ou tout autre situation éprouvante, la psychophanie est un outil intéressant pour contacter ses perceptions intérieures concernant ce que l’on est en train de vivre.

Françoise Pelissier 

Consultante, formatrice mais surtout accoucheuse d’écriture, Françoise Pelissier accompagne des personnes et des organisations dans leurs projets d’écriture, de transition et de transformation dans le cadre de Lettre en lien, depuis 2007. Formée à la psychophanie en 2016 et à la matrice énergétique en 2017, elle propose un accompagnement thérapeutique soutenu par son travail de Son et Conscience avec les tambours qu’elle pratique depuis plus de 10 ans.

Tel 06 86 44 68 17

lettre.en.lien@orange.fr


Laisser un commentaire