Chethu Weerasinghe

Par Quintessense / 15 mars 2017 / Interviews / Pas de commentaire

 

Si vous deviez résumer votre pratique en 3 mots ?

Aimer soigner, aimer toucher les corps… et éprouver de la compassion !

Quel est le but de votre pratique ?

Nettoyer, désintoxiquer le corps et plus précisément sept tissues : les globules blancs et rouges, les muscles, les graisses, les os, la moelle et les parties reproductives. Et concrètement, cela permet de supprimer 140 maladies !

Quelles sont les demandes récurrentes ?

 Cela va des problèmes respiratoires au problèmes de rétention d’eau, de surpoids en passant par les déséquilibres digestifs, les douleurs articulaires, les problèmes de peau ou encore liés au stress ! Les personnes viennent vers moi lorsqu’elles n’ont pas trouvé de réponses satisfaisantes en allopathie. Mais plus largement, ma conviction repose sur le fait que nous mangeons beaucoup trop ! Beaucoup trop de matières transformées et transformées artificiellement or l’alimentation a un rôle essentiel sur notre état de santé !

 

Quel est votre parcours ?

A l’âge de 19 ans, j’ai été choisi et initié par un maître Ayurvéda au Sri Lanka puis j’ai effectué mes études jusqu’à l’obtention d’un diplôme de médecine ayurvéda et soins manuels. C’est la dénomination précise de mon diplôme. Je suis ensuite arrivé en France, dans un premier temps à Lille, puis en Espagne où j’ai été responsable de la clinique Ayurvédique « Port Salvi » à St Féliu, premier Centre d’Ayurveda en Europe. J’ai également été formateur et consultant thérapeutique en Ayurvéda à l’Université Européenne des Médecines Douces de Turin en Italie. Je forme désormais de futurs praticiens et bien sûr, je soigne toujours et encore !  

Une citation qui vous caractérise ?

 « Etre en bonne santé est le plus grand des bénéfices et la joie de vivre est la plus grande des richesses du monde ». Bouddha

 Une qualité qui vous définit ?

La disponibilité… la confiance en soi et ma bonne santé 😉  


Laisser un commentaire